Ponyo sur la falaise

Publié le

Bonjour à tous !

Petit retour aux sources avec la présentation du dernier film de Miyazaki, que j'ai regardé hier, comme j'avais rien d'autre à faire/regarder... Il m'en reste plus beaucoup de Miyazaki que je n'ai pas vu, donc j'en profite le plus possible, mais c'est sûr que sur ordi, ça rend moins bien qu'au cinéma... On est partit pour un petit voyage au fond de l'océan :)

 

PONYO SUR LA FALAISE (Gakue no ue no Ponyo), est le film le plus récent de Hayao Miyazaki, maître de l'animation japonaise. Sortit le 16 juillet 2008 au Japon et le 8 avril 2009 en France, ce long métrage marque la volonté du réalisateur de revenir à un film pour enfants, à l'instar de Mon Voisin Totoro. Comme la majorité des créations du maître, cette réalisation a eu un franc succès, attirant près de 8,5 millions de japonais et plus de 750 000 français.

Ponyo sur la falaise

 

S Y N O P S I S

Tout commence dans les fonds océaniques, un sorcier autrefois humain nommé Fujimoto, use de ses pouvoirs magiques pour attirer les créatures marines, sans se rendre compte qu'un drôle de poisson rouge (qui n'est autre que sa propre fille), qui était gardé prisonnier dans la demeure du magicien, est en train de s'échapper. Emporté par le courant, l'animal se retrouve pris au piège dans un pot en verre de l'eau encombrée du littoral.

Ponyo sur la falaisePonyo sur la falaise

Alors que Sôsuke, un petit garçon agé de cinq ans, s'apprêtait à partir à l'école accompagné de sa mère, Lisa, il aperçoit le pot dans lequel se trouve le mystérieux poisson rouge, échoué sur la plage. Il décide alors de l'emmener avec lui dans un seau, de la bâptiser Ponyo et jure de la protéger.

En étant la fille d'un grand sorcier, il est évident que Ponyo n'est pas n'importe quel poisson, et possède, lui aussi, des pouvoirs, notamment celui de soigner les plaies et d'agrandir les objets. Ponyo a un rêve : devenir humaine, comme Sôsuke.

Ponyo sur la falaisePonyo sur la falaise

Pour parvenir à ses fins, Ponyo va déployer tous ses pouvoirs et engendrer, inconsciemment, une mer déchaînée et des tsunamis dévastateurs. Conscient de l'ampleur de ses pouvoirs, Fujimoto va tenter à tout pris de récupérer notre animal et de l'arrêter. Cependant, cela s'avère plus difficile que prévu, car une fois de retour dan sa demeure, Ponyo s'échappe une deuxième fois et va aller jusqu'à noyer le village de Sôsuke sous l'eau.

Ponyo sur la falaise

Une grande amitié se crée alors entre les deux enfants, Ponyo étant redevenue humains. Malheureusement ses pouvoirs vont vite s'affaiblir et la rendre à nouveau à l'état de poisson. Sôsuke va alors tout faire pour garder Ponyo humaine et convaincre Fujimoto de ne plus la retenir prisonnière des fonds sous-marins.

Ponyo sur la falaise

 

I M P R E S S I O N S

Bien loin de l'univers sombre de Princesse Mononoké, des voyages aériens du Château dans le Ciel et de Nausicaä, Ponyo sur la falaise est un conte frai, coloré, magique et amusant. Il est très souvent comparé à Mon Voisin Totoro comme dit précédemment, et ce rapprochement est tout à fait justifié.

Comme dans quasiment tous les films de Miyazaki, les personnages principaux sont deux enfants, Ponyo et Sôsuke, tous deux agés de cinq ans (et toutes leurs dents), et, tout comme dans Totoro, ils vont se découvrir eux-même et le monde qui les entoure.

On trouve également dans ce film un certain mélange des générations. Les enfants (Ponyo, Sôsuke, les élèves de l'école), les adultes (Lisa et Kôichi les parents de Sôsuke, Fujimoto), et les personnes âgées (Lisa s'occupe d'une maison d'un foyer et s'occupe de ses personnes, qui aiment beaucoup le petit Sôsuke d'ailleurs). Toutes ces personnes vont s'entraider et partager tout au long du film, un peu comme une grande famille (encore une ressemblance avec Totoro, dans lequel tout le village va s'entraider pour partir à la recherche de la petite Mei).

Ponyo sur la falaise

Dans cette œuvre, le cinéaste a mis toute son âme, tout son talent d'animateur. La preuve ? L'eau. Cet élément que le réalisateur trouvait si difficile à réaliser dans ses précédents longs métrages, s'avère ici d'un qualité impresionnante. Pour se faire, Miyazaki s'est inspiré des aquarelles, et il a bien fait, car après 170 000 images différentes à la réalisation de Ponyo, le résultat est probant.

Mais en dehors de ceci, les décors  eux-même sont une grande réussite, et les effets de couleur et de transparence sont un véritable plaisir pour les yeux, et quand on sait que c'est fait main, on peut se faire une idée de tout le travail qui a été fourni.

En plus d'être un régal pour la rétine, Ponyo est aussi un grand plaisir pour les oreilles. Même si elle est moins forte, moins énergique que celle de Mononoké par exemple, la bande originale signée Hisaishi encore une fois, a tout pour plaire. Légère, entraînante, joyeuse, vous serez facilement transportés dans l'univers aquatique du film, et vous aussi, vous aurez une folle envie de courir sur les vagues, comme Ponyo ! ^_^

La chanson du film, interprétée par Nozomi Ohashi, une jeune actrice de 9 ans, a eu elle aussi un énorme succès avec de très nombreux CD vendus et téléchargements mobiles. Voici d'ailleurs le clip original de la chanson, avec la jeune actrice et le duo Fujioka Fujimaki (composé de Takaaki Fujioka et Naoya Fujimaki, tous deux travaillant chez Hakuhodo, une agence de publicité japonaise en relation avec les Studios Ghibli) :

Comme toujours, vous retrouverez un message écologiste caché à travers ces 100 minutes de pur plaisir, le sorcier Fujimoto luttant contre la pollution de l'eau, bien rendue à travers les décors du film (cf. le pot de verre dans lequel est enfermée Ponyo). C'est également l'un des quelques films de Miyazaki qui ne fait pas appel au domaine aérien très cher au cinéaste, à l'instar de Princesse Mononoké.

Enfin, non seulement c'est un grand moment pour vos yeux et vos oreilles, mais aussi pour vos zigomatiques. L'humour est très présent dans ce film (ce qui est d'ordinaire assez rare chez Miyazaki), et, même s'il ne faut pas aller chercher trop loin, vous fera sourire un peu, beaucoup. Les mimiques de Ponyo sont craquantes au possible, et vous vous reconnaîtrez peut-être étant tous petits dans certaines scènes, ou alors vos propres enfants ^^

Et, si vous prévoyez de le voir pour la première fois, sachez tout de même que "BAKA" (馬鹿) signifie idiot en japonais (non, vous verrez, vous me remercierez plus tard :P).

Ponyo sur la falaise

Bref, encore un bon film du maître, certains aimerons, d'autres peut-être moins, le trouvant un peu trop enfantin pour un Miyazaki, il n'empêche que j'ai passé un excellent moment en le regardant, même si les évènements récents du Japon pourrait le rendre moins joyeux. Et de plus, si vous avez regardé les autres films avant celui-ci, vous apercevrez  peut-être quelques clins d'oeil à ces derniers, je pense notamment à la scène de la traversée du tunnel dans le Voyage de Chihiro, que l'on retrouve dans Ponyo.

 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

wooden pallets 20/08/2014 13:29

I love animated movies and I was literally excited to know about the new movie Ponyo on the Cliff. I loved the colorful movie that has been made only with the motto of entertaining people. I am waiting for the movie to get released.

Alethios 12/05/2011 16:53



Aaarrghh, pauvre de moi, j'ai lancé la musique du film ! Ce refrain qui attaque direct le cervelet et qui revient, qui revient, qui revient sans ceeessssssee... appuyer sur Sttoo... Trop tard...
Ponyo, Ponyo   Ponyo, Ponyo, Ponyooooo


Sinon il ne me semble pas encore t'avoir recommandé de voir Summer Wars des studios MadHouse... ah si je l'ai déjà fait ? 18 fois ? tiens ça m'étonnes, j'aurais pourtant juré... ^__^



Alex 12/05/2011 21:50



C'est foutu, impossible de revenir en arrière, je n'ai aucun remède, désolé :) (j'avais prévenu hein xd)


18 fois ? Naaaan, 17 seulement ! Promis (ou presque), le prochaine article cinéma sera sur Summer Wars ! ;D


 



comparatif bank 09/05/2011 12:50



ça a l'air mignon =)



Alex 09/05/2011 22:30



Et ça l'est ! ^^



Fruity 08/05/2011 09:32



Lol, c'est pas en chantant (faux, en plus) la chanson de Ponyo que je vais devenir une star! XD Ça serait marrant quand même ...



Alex 08/05/2011 14:03



Tu sais faut pas grand chose XD Au pire tu pourras toujours amuser les gens, déguisée en Ponyo géante à chanter le générique dans les rues de Tokyo XD



Katone 08/05/2011 01:05



J'avais trop envie de faire un article sur ce film ! je l'ai acheter a mon frere de 6 ans ! et depuis il le regarde tous les jours ! les autres enfants regarde disney ! lui il connais a fond les
totoro et company XD et ponyo il adore ! et moi aussi ! ponyooo aime le jambon X3



Alex 08/05/2011 01:10



Ahah, ton frère est un grand fan de Miyazaki à ce que je vois ! C'est bien, faut l'initier mdr' ! XD Ponyo aime le jambon, j'adore !! XD