Osamu Tezuka : Le Dieu du manga

Publié le par Alex

 

 

Ohayo gozaimasu !

 

 

En ce vendredi 11 juin, qui, pour moi en tout cas, annonce la fin de l'année scolaire, et la dernière ligne droite avant le BAC de Français, je vais vous faire un gros article sur le précurseur du manga moderne, à savoir le grand et célèbrissime Tezuka.

 

 

Osamu TEZUKA (手塚 治 en japonais)

 

osamu tezuka

 

Né le 3 novembre 1928 à Toyonaka ( Ōsaka) et décédé le 9 février 1989 à Tōkyō (à 60 ans) est un mangaka japonais, animateur, character designer, producteur et réalisateur d'anime. Génie infatigable au auteur référence encore 20 ans après sa mort, Tezuka instaura les normes artistiques et économiques qui règlent la production manga depuis plus d'un demi siècle.

 

 

F O N D A T E U R

 

Rarement un homme a autant révolutionné sa discipline et aussi durablement. Il est d'ailleurs surnommé le « Dieu du manga » par les japonais.

Artiste précoce, Tezuka savoure son premier succès à seulement 19 ans, avec La nouvelle île aux trésors (Shin Takarajima), inspiré du roman de Stevenson, en 1947, dans un Japon alors ravagé par la seconde guerre mondiale. Il sera vendu à 400 000 exemplaires reliés à travers le monde.

 

 

 

  nn20081119f1b astroboyvolume1

 

 

Son style graphique est reconnaissable à sa clarté, sa vivacité, son rythme et son découpage* cinématographique inspiré des films d'animations américains. Même si le dessin parait parfois un peu simple, il n'en n'est pas moins technique et maîtrisé avec brio. De plus, l'es grands yeux et la forte expressivité des personnages permet à Tezuka de faire passer son message à coup sûr ! Il n'hésite pas à parsemer ses planches d'humour, notamment en utilisant le style SD (Super Deformed).

 

*découpage : le découpage est la façon dont sont organisées les cases sur une page. Plus les répartitions sont différentes à chaque page, plus le manga semble vivant et naturel.

 

En 1950 avec le Roi Léo, puis en 1952 avec Astroboy, il connaîtra à nouveau un franc succès, et attirera l'attention des jeunes garçons tout particulièrement. Il pose ensuite les règles du shōjo manga et séduit les jeunes filles avec la série animée Princesse Saphir (1953).

 

 

roi leo 01 princesse saphir 01

 

 


N O V A T E U R

 

En 1963, il fonde ses propre studio d'animation, baptisé Mushi Production (Mushi signifiant insecte en japonais, Osamu en étant passioné), en concurrence avec les studios Tōei Animation. Ils lui donnent l'indépendance nécessaire pour mener ses recherches sur les techniques de l'animation et lui permetteront de connaître un succès grandissant.

C'est donc en 1963 que Mushi Production réalise la première série animée hebdomadaire pour la télévision japonaise : Astroboy, qui n'est autre que l'adaptation de son manga pour le petit écran, qui raconte l'histoire d'un robot à l'allure de jeune garçon et aux pouvoirs surprenants. En 1965, c'est au tour du Roi Léo d'être adapté en anime.

 

 

3307-toei_large.jpg

 

 

Depuis ce jour, tous les plus grand succès manga sont réalisés en série animées. Citons quelques exemples comme Dragon Ball de Akira Toriyama, Nicky Larson de Koji Inada, Détective Conan de Gosho Aoyama, Ah! My Goddess de Kōsuke Fujishima, Evangelion de Yoshiyuki Sadamoto, Cat's Eye de Tsukasa Hojo, Yu-Gi-Oh! de Kazuki Takahashi et Captain Tsubasa de Yôishi Takahashi ; ou encore Hunter x Hunter de  Yoshihiro Togashi, Shaman King de Hiroyuki Takei, One piece d'Eiichirō Oda, GTO de Tōru Fujisawa, Love Hina de Ken Akamatsu, Fruit Basket de Natsuki Takaya et Naruto de Masashi Kishimioto ; mais aussi Fullmetal Alchemist de Himoru Arakawa, Air Gear d'Ōgure Ito et D.Gray-Man de Katsura Hoshino pour les plus récents...

 

 

 gto-copie-1.jpg lovehina.jpg

 

 

Dans les années 1970, il se lance dans la BD pour adultes (l'équivalent du seinen aujourd'hui), en évoquant des thèmes historiques, comme dans Ayako (1972), où il évoque l'occupation du Japon par les américains lors de la seconde guerre mondiale.

 

 

ayako_01.jpg tezuka5.jpg

 

 

Dans ces ouvrages complexes et difficiles d'accès, l'auteur s'interdit rien et évoque avec réalisme les travers de l'âme humaine. Notamment avec Black Jack (1973), où il met en scène, sur près de 4 000 pages, un médecin marron* doté d'une moralité surprenante, soulèvant à chaque nouveau cas la question de la valeur de la vie et qui inspirera Dr.House bien plus tard.

 

*médecin marron :  médecin qui exerce sa profession sans titre, se dit aussi d'une personne malhonnête et corruptible.

 

 

BlackjackCast.jpg Tezuka_BlackJack.gif

 

 

En 1971, on créé le Prix Tezuka, qui a pour but de récompenser les talent d'un mangaka pour une œuvre dont le scénario est particulièrement intéressant.

 

Les studios Mushi font faillite en 1973 et renaissent de leurs cendres en 1980 sous un nouveau nom : Tezuka Production, encore actifs au jour d'aujourd'hui.

 

 

H U M A N I S T E

 

S'il a toujours été attiré par le science-fiction et le fantastique, Ozamu Tezuka témoigne dans son œuvre d'une insatiable curiosité doublée d'un humanisme qui l'a invité à explorer des thèmes très variés.

Cette mentalité se perçoit principalement dans trois de ses œuvres :

 

Bouddha (1972) où il décrit la vie et le message du sage indien. Le jeune prince jeune prince Siddhartha, qui va devenir Gautama Bouddha au cours d'un long voyage spirituel, en tentant de faire naître une renaissance spirituelle du peuple de cette terrible époque. Osamu fait passer ici un message humaniste universel en exprimant tout son talent.

 

 

bouddha_deluxe_01.jpg bouddha03_pla.jpg

 

 

L'histoire des 3 Adolf (1983), où il est question de faire tomber le Reich d'Adolf Hitler, il  porte un regard éclairé sur les préjugés, les engagements idéologiques et militaires des hommes durant la seconde guerre mondiale. ll y accorde éléments historiques avec éléments fictifs.

 

 

9782759501380g1.jpg 3Adolf1-planche1.jpg

 

 

Phénix, série animée réalisée entre 1954 et 1988 sur l'histoire et la philosophie de l'une des obsessions humaines :  l'immortalité à l'époque de la Chine médiévale.L'auteur a eu la présence d'esprit de la construire en opus pouvant se lire séparément, l'œuvre étant au final inachevée en raison de la mort de son auteur, sans l'être vraiment.

 

 

1_20080124_150924.jpg phoenix-karma-sculpt2.jpg

 

 

Médecin de formation, il célèbre la vie sous toutes ses formes et incite toujours ses lecteurs à la respecter. Narrateur d'une grande inventivité visuelle, Tezuka n'as pourtant pas le souci didactique* mais cherche avant tout à distraire son lecteur.

 

*didactique : qui cherche à délivrer un enseignement, qui a pour but d'instruire.

 

Le 6 février 1989, jour de son décès, il est pleuré par tout le Japon et des obsèques nationales sont organisées en son honneur. Il a donné ses lettres de noblesse au manga par une œuvre d'une impressionnante profusion. Au Japon, il est considéré comme l'un des artistes majeurs du XXème siècle.

La citation suivante révèle clairement son côté humaniste et protecteur : «Ce que j'ai cherché à exprimer dans mes œuvres tient tout entier dans le message suivant : Aimez toutes les créatures ! Aimez tout ce qui est vivant. » [Osamu Tezuka]

 

 

 

A U T O U R   D E   L ' A U T E U R

 

Au cours de sa carrière, Osamu Tezuka a dessiner 150 000 planches, signé plus de 700 œuvres et réalisé une vingtaine de séries animées et autant de films d'animation. Depuis sa disparition (en 1989), c'est 120 millions de mangas dont il est l'auteur qui ont été vendus.

 

En 1994, la ville de Takarazuka où il a grandit ouvre un musée qui lui est entièrement consacré. Les 6 mois après son ouverture, l'établissement a acceuilli près de 400 000 visiteurs La vie de l'auteur est retracée le long d'un parcours, dans une salle pleine de grandes capsules transparentes et futuristes abritant les données de l'exposition. A l'extérieur, le public découvre un Walk of Fame où les empreintes de ses personnages sont imprimées dans le béton.

 

 

Tezuka_museum.jpg Musee-Tezuka-gd-copie-1.jpg

 

 

En 2003, des événements ont été organisé par le studio autour de la figure d'Astro Boy, dont la date de conception imaginée par Tezuka est le 3 avril 2003. Ce petit robot a d'ailleurs beaucoup inspiré les chercheurs en robotique par la suite.

 

La gare de Kyoto rend aussi hommage à l'auteur, avec un mini-musée et un mini-cinéma, ainsi qu'un magasin de produits dérivés. On y trouve également une horloge à l'image du Phénix.

 

 

Gare_de_Kyoto.JPG astroboy.jpg

 

 

Voilà, c'est fini pour Tezuka ! J'espère que vous en avez appris un peu plus sur l'histoire du manga, et que je vous ai pas trop ennuyé ^^

 

Retrouvez des informations supplémentaires sur le site consacré à Tezuka !

 

A+

Publié dans Manga

Commenter cet article

Elisa 14/06/2010 17:53



Oula ! En tant que soeur, oui, je confirme tu est un parfait maniac meme si tu doit rester ta journée ou ta nuit sur l'ordi tu le fera.Il faut que tout sois parfait.



Alex 14/06/2010 17:56



Hey ! C'est quoi ça, comment tu parle à ton frère ! xD


Non, c'est vrai que je suis maniaque, mais ça aide, parfois !



Jillian 13/06/2010 09:12



Eh oui ça se joue à rien, je suis des années 80 (j'ai quand même 7 ans de plus que toi j'me sens vachement vieiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiillle là)


Moi je ne regrette pas d'avoir fait S parce que je continue de croire qu'un type qui se demande pourquoi un auteur a utilisé le terme "bouffer" plutôt que "nourrir" ou "sustanter" c'est débile,
étant auteur à mes heures perdues XD


Je regrette pas mes études parce que j'adore les sciences le progrés mais l'orientation a mal tourné puisque j'aime pas mon métier. Il me faudrait un poste de journaliste scientifique ou de
chercheur en histoire. Mais on est pas là pour déballer ma vie XD


Continue à croire en le pouvoir de langue française et à mort les gens qui veulent faire passer légalement l'écriture SMS --> http://www.ortograf.net/



Alex 13/06/2010 10:06



Mais non t'es pas vieille ! T'es même pas encore à la moitié de ta vie, désespère pas ! xD


C'est vrai que les études de texte en Français servent un peu (beaucoup ?) à que dalle et nous font perdre du temps plus qu'autre chose ! Qu'est-ce que je m'en fou que Beaudelaire était
mélancolique parce qu'il s'était fait plaquer 8 fois de suite et que pour se libérer de son chagrin, il partait dans la forêt pour écrire ses poèmes, avec pour thème principal, une charogne en
putréfaction...


C'eet quoi ce site de dingues ! O_o" Je te renverrai tout ça en maternelle moi...



Jillian 12/06/2010 14:05



Princesse Saphiiiir !! Comment c'est trop vieux, ça me rajeunit pas moi qui regardais ça petite!


Très bien tes articles (j'avais déjà remarqué ceux sur Miyazaki). C'est beau un "jeune" qui ne fait pas de faute de français tous les trois mots (je vais me relire trois fois avant d'envoyer ce
commentaire XD) ! Ca veut dire qu'il y a encore de l'espoir :P



Alex 12/06/2010 19:06



La chance ! Moi j'ai pas connu ça ! T_T


J'ai 17 ans quand même ! Le 7 mai prochain je commencerai à vieillir, zut alors ! xD


Je supporte pas les gens qui écrivent en SMS, en fait, je trouve qu'on met 15 fois plus de temps à trouver la façon dont s'écrive les mots en SMS que de les écrire normalement, enfin je dis ça
pour moi, en tout cas ! ^^ Et puis la langue de Molière est tellement belle (après celle de Shakespear... mouahaha !), faut arrêter de la détruire bon sang ! è_é C'est lycéen en première section
scientifique qui dit ça en plus... j'aurai dû faire une L, spécialité arts-plastiques je regrette vraiment maintenant... T_T


L'espoir fait vivre !



Alethios 12/06/2010 12:06



Encore une fois, je suis très impressionné par la qualité de tes articles.


Clairs, précis, complets et toujours bien illustrés, le tout dans un français impeccable. Bravo et Merci !


Tu n'aurais pas une vocation de journalisme à tout hasard ? (genre une chronique "What's Next d'Alex" dans AnimeLand, avant d'en devenir rédac' chef bien sûr ^^)


Encore bravo, et bon courage pour le Bac Français (même si j'ai maintenant du mal à m'inquiéter pour toi vu le niveau que je vois là ^^)


P.S.: je ne savais pas qu'il y avait une série anime Gunnm !? mince alors.



Alex 12/06/2010 12:45



Merci ! En fait, non j'ai pas prévu de faire une carrière dans le journalisme, il paraît que c'est inée chez moi, de bien rédiger (en fait c'est peut-être parce que  je suis limite maniaque
que j'aime pas faire des fautes ! xD) 


Quand j'écris un article, je fais en sorte que j'ai moi-même envie de le lire, et comme j'aime bien quand y'a des images un peu partout, que se soit pas trop compliqué à lire (et au pire, si un
mot est peu courant ou un peu technique, je l'explique quelques lignes plus bas), et que l'essentiel y soit, je fais pareil pour les miens ^^


Je me fait pas plus de souci que toi ni que ma prof de Français pour le BAC ^^


Pour Gunnm, il y a en effet pas de série anime, c'est une erreur de ma part, il y a seulement 2 OAV ^^ Je corrige ça tout de suite !


A+



Elisa 12/06/2010 09:27



Et ben, encore une fois, tu a vu grand sur l'article, t'as pas mal aux mains ?



Alex 12/06/2010 09:40



Un peu, mais déjà moins que quand je me suis brûlé l'autre jour ! >.<