Snow, news & Alex's return

Publié le par Alex

 

Helllooooooo !

 

Désolé pour cette longue longue absence mais... mais j'ai pas d'excuse, en fait j'avais la flemme d'écrire, en ce moment je dirai même que j'ai la flemme de tout, le conseil de classe pour le 1er trimestre est passé, s'est bien passé même, du coup je me la coule un peu douce, et je devrai pas... un peu de mal à se mettre au boulot en ce moment ^^ Surtout qu'il fait de plus en plus froid, ce qui n'arrange rien ! D'où le titre de cet article, la neige ayant fait son grand retour ce matin dans notre région *w*

 

Du coup j'avais un dessin que j'avais commencé il y a 10 jours, puis laissé à l'abandon, puis je me suis dis que ce serait me moquer de vous que de revenir sans même une petite illustration à vous mettre sous la dent ! Du coup je me suis imposé de le finir avant d'écrire cet article ^^

 

En réalité j'ai 2 dessins, un premier dont j'avais prévu de faire l'encrage mais que j'ai laissé tombé, c'est juste un croquis donc, puis le deuxième que j'ai fini hier, qui lui est encré bien comme il faut ^^ Ce 2ème a d'ailleurs inauguré mon tout nouveau carnet format A3, après conseil d' Ale-kun, que je remercie pour cette idée de génie... on se sent beaucoup plus libre sur un grand format, on se casse moins la tête à tout faire rentrer ! ^^

Et pour faire dans l'originalité, je vous ai refait deux Yûko, na ! :P

 

Je vous laisse donc apprécier ^^ (ou pas) :

 

 

001-copie-22.jpg

 

 

 

Celui-ci paraît un peu moins "fait-main", puisque j'ai bidouiller un peu avec 'toshop, histoire de masquer les raccords, comme mon scanneur n'est que format A4, j'ai du m'y reprendre à 2 fois ^^ Encrage au feutre donc comme souvent.

 

 

 

Yuko.jpg

 

 

 

 

Mmmh... je vous propose maintenant l'interview dont je vous avais parlé il y a longtemps, que j'avais laissé de côté pour vous présenter celle des fondateurs des éditions  Ki-oon ^^ Il s'agit donc d'une interview de  Hayao Miyazaki, dont je n'ai évidemment pus à faire la présentation, et de son producteur, Toshio Suzuki, réalisée à l'occasion de la sortie du dernier film réalisé par le maître : Ponyo sur la falaise (qui faut encore que je regarde d'ailleurs...), le 8 avril 2009 :

 

 

 

Interviewer Hayao Miyazaki et Toshio Suzuki au Pays du soleil levant, c'est un peu comme pénétrer dans le domaine des dieux. Après un voyage de presque 10.000 kilomètres et une pause de quelques heures, l'arrivée aux studios Ghibli laisse déjà rêveur : où sont les vigiles, les portes blindées, l'équipement high-tech, les cartes multipass et les codes de sécurité ? Rien de tout ça. Entre une garderie et quelques habitations, les portes du studio sont grandes ouvertes pour profiter des premiers rayons de soleil. Entre qui veut, accueilli à coups de sourires des employés. Mais tout le monde est-il heureux chez Ghibli ? Attachés de presse, assistants et traducteurs semblent en attester : "Vous allez voir, Miyazaki-San est incroyablement gentil, et drôle. Et il semble si jeune ! Vous avez vraiment de la chance de le rencontrer." C'en est trop, ça sent l'imposture ! Et pourtant… Une quarantaine de minutes et deux entretiens plus tard, il faut bien avouer qu'on tombe sous le charme. Celui qui est considéré comme un demi-dieu et son acolyte de toujours, Toshio Suzuki, producteur émérite qu'on imagine aisément canaliser l'énergie du créateur Miyazaki, sont incroyablement gentils, drôles, et si jeunes.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Depuis trente ans, d'où tirez-vous les idées de vos films ?

Je lis énormément de livres. J'essaie de trouver un thème qui m'intéresse et d'écrire le scénario correspondant. Je le laisse parfois de côté pendant plusieurs années, puis je le ressors. Souvent, le film devient très différent de ce que j'avais imaginé au départ, il est entièrement modifié ! En lisant des livres pendant le processus de création, le projet évolue en permanence. En ce qui concerne 'Ponyo', l'idée de départ était de montrer une grenouille, ou plutôt un jouet de grenouille, qu'un petit garçon, Sosuke, trouve au bord de la mer ; et au fur et à mesure, le personnage de la grenouille a évolué et est devenu une petite sirène, Ponyo.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

On retrouve aussi le conte de la petite sirène chez Walt Disney. Vouliez-vous rendre hommage à cette autre grande figure de l'animation ?

Je crois que 'Ponyo' n'a pas de lien avec les films de Walt Disney. C'est un travail complètement séparé ; pendant la production du film, nous nous sommes rendu compte que plusieurs des thèmes qui entourent cette petite sirène sont très présents dans la culture traditionnelle japonaise, dans l'histoire du Japon. On les a donc introduits au fur et à mesure de la production dans le film.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

Note d'Alex : Miyazaki n'est pas très ami avec les productions américaines et ultra-médiatisées de Walt Disney.

 

 

Lors de l'écriture du scénario, aviez-vous un thème précis en tête, une direction à suivre ?

Je n'ai jamais de thèmes précis, il y a simplement certains messages que je veux donner aux spectateurs. Quand je faisais 'Ponyo', ma seule ambition, c'était qu'un enfant de 5 ans s'amuse en regardant le film. Et un jour, quand il est sorti au cinéma, un petit garçon qui venait de le voir est venu me trouver : il avait l'impression que 'Ponyo' avait été fait par un enfant de son âge ! J'ai été très heureux de cette remarque.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

C'était important d'inverser la tendance mondiale, qui veut que les films soient de plus en plus réalistes, les dessins de plus en plus modernes et informatisés ?

Je me suis rendu compte que les gens qui travaillent au studio ne s'amusaient pas toujours en créant des films à l'ordinateur. Faire le dessin à la main est beaucoup plus amusant, c'est pourquoi j'ai dirigé le studio dans ce sens pour 'Ponyo'. Depuis très longtemps, Toshio Suzuki était contre l'utilisation des techniques informatiques. Sur 'Le Château ambulant' déjà, il m'avait confié ses doutes, et on avait repris certains éléments prévus en 3D en animation traditionnelle. Moi, j'étais plus partagé, mais pour ce film, on était parfaitement d'accord tous les deux.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Vous renouvellerez l'expérience ?

Le style de 'Ponyo' était très particulier. Pour les prochains projets, nous allons réengager la discussion mais nous n'allons pas rester uniquement dans cette voie, c'est-à-dire utiliser un dessin exclusivement manuel. Pour chaque film, pour chaque thème, nous allons discuter de ce qui nous semble le plus approprié. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que nous n'allons plus utiliser la 3D. Il n'y a plus de section 3D au studio Ghibli.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Vos films ont beaucoup d'influence dans le monde, l'animation peut-elle avoir la même portée que le cinéma "naturel" ?

Depuis plusieurs années je ne regarde plus de films en prises de vues réelles ni d'animation, je vais très rarement au cinéma. Ce qui m'intéresse le plus, c'est l'influence qu'ont mes films sur le public le plus proche de moi. Par exemple, à côté des studios, il y a une garderie, lorsque les enfants ont vu mes films ils viennent me dire s'ils ont aimé ou non. C'est tout ce qui importe, je ne réfléchis pas à l'influence de mes films envers le monde entier quand je les crée… Néanmoins, il y a quand même une chose très importante que j'attends à la sortie de mes films : c'est le moment où Toshio Suzuki me dit que nous avons gagné assez d'argent pour couvrir les frais du film et en faire un autre !

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

Note d'Alex : Et Dieu sait que leurs films rapportent suffisamment pour en créer d'autres par la suite (et heureusement d'ailleurs).

 

 

Toshio Suzuki est essentiel dans le processus de création des films du studio Ghibli ?

Sans Toshio Suzuki, ce n'est pas possible de produire un film. Créer un film et le produire sont vraiment deux choses différentes. Toshio Suzuki prépare à l'avance plusieurs façons de présenter le projet aux spectateurs japonais, de trouver ce qui plaira le plus aux spectateurs. C'est vraiment son travail qui est nécessaire pour la production du film ; moi je ne m'occupe que de la création. Je pense que c'est cette relation qui fait fonctionner et continuer le studio Ghibli. Même s'il insiste toujours pour que je crée mes films en moins de temps et avec moins d'argent !

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Pouvez-vous nous dévoiler la "recette" Ghibli ?

Un film est toujours l'enfant de son époque. A mon avis, tout film est réalisé, que ce soit de manière consciente ou non, par rapport à une nécessité et une thématique nécessairement inscrites dans leur époque, qui correspondent à l'air du temps. Une quantité très importante de films sortent en salle et disparaissent très rapidement. Ce qui m'anime, c'est l'envie de les doter de qualités supérieures, de leur permettre une existence plus longue. L'idéal de ce point de vue-là serait d'imaginer que les films puissent vivre plus de trente ans, mais je ne crois pas qu'on puisse dépasser cette limite. L'époque change vraiment trop pour que les films ne disparaissent pas après une telle durée… Je suis désolé, ce n'est pas vraiment une réponse ! C'est assez compliqué d'expliquer ça… Ce qui m'importe, c'est de faire des choses qui présentent un intérêt en elles-mêmes.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

Note d'Alex : C'est vrai, il m'arrive d'ailleurs souvent de voir des films, et de les oublier quelques mois après, car ils ne m'ont pas marqué. Cependant, les films de Ghibli, eux, je m'en souviens parfaitement !

 

 

'Ponyo' prend l'époque à contre-pied en proposant une animation plus traditionnelle. C'était une volonté de revenir aux sources ?

Sur 'Le Château ambulant', on avait commencé à travailler le château et le mouvement des pieds sous forme infographique. Au visionnage des rushes, j'ai eu un certain nombre de doutes. A mes yeux, le mouvement des pieds était de ceux qu'Hayao Miyazaki est en mesure d'animer lui-même. L'ordinateur ne pourra jamais tout faire à notre place ; je pense donc que, quels que soient les talents qui se réuniraient en termes d'animation infographique, ils ne parviendraient pas à un résultat comparable à ce que peut produire Hayao Miyazaki. Pour moi, non seulement il est capable de prendre en charge ce mouvement-là, mais ce qu'il peut faire est par définition mieux, plus pertinent. On a donc changé notre fusil d'épaule en cours de route, et on est passé à une mise en mouvement des pieds manuelle. Sur 'Ponyo', on souhaitait tous les deux pousser encore ce concept.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

Note d'Alex : Après tout, je trouve que c'est une bonne chose de garder cet aspect traditionnel du dessin à la main. Les films de Miyazaki s'en retrouvent d'autant plus chargés de vie et d'histoire.

 

 

Est-ce difficile de gérer le génie créateur de Miyazaki ?

Au départ, je suis journaliste, j'ai donc une très grande curiosité à l'égard de beaucoup de choses. Effectivement, je suis dans une position où tous les jours, je côtoie un génie, et chaque jour est passionnant. Vous savez, on a l'habitude d'utiliser le terme de génie pour un certain nombre de créateurs du passé (par exemple Mozart, qui a l'image de quelqu'un d'assez étrange), mais on peut l'appliquer de manière plus ou moins large à la plupart des grands créateurs. Quand on se trouve face à une telle personne, avec ses côtés un peu bizarres et son génie, on peut réagir de deux façons : soit c'est quelque chose qui va vous sembler difficile, pénible, qui va être un poids pour vous, soit vous pouvez l'apprécier pleinement. Et moi, je pense être en mesure de l'apprécier pleinement. Lorsqu'on commence un nouveau projet, on se réunit avec Hayao Miyazaki, il présente un certain nombre d'idées auxquelles on réfléchit ensemble. Le lendemain, il va présenter quelque chose de foncièrement différent, il aura fait intervenir de très grands changements, et le jour suivant ce sera encore le cas. Quelqu'un qui n'arrive pas à accepter ça n'est effectivement pas fait pour travailler avec Hayao. C'est personnellement quelque chose que je trouve passionnant au quotidien !

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Vous n'avez jamais de conflits ?

A une certaine époque, lorsque nous étions plus jeunes, ça nous arrivait effectivement souvent de nous confronter. Mais je pense qu'il faut garder en tête que les artistes, les créateurs, sont des personnalités centrées d'abord sur leurs projets. Il y a une forme d'égoïsme chez eux, ce qui les amène parfois à prendre des décisions à l'encontre du bon sens le plus commun. Je crois que mon rôle, c'est de corriger ce type de décalage. Celui qui crée, qui donne forme à des réalisations, c'est Hayao Miyazaki ; mon travail, c'est de transmettre à l'extérieur ce que lui a réalisé.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Vous étiez donc tous les deux d'accord sur la production de 'Ponyo' ?

Il n'y a pas eu de conflits, mais néanmoins, ce qu'Hayao Miyazaki avait en tête en termes d'idées était plus long que la version définitive, en particulier dans la seconde partie. Il faisait une digression sur les grands-mères, je m'y suis opposé pour deux raisons : d'abord, parce que se centrer sur d'autres personnages à ce stade-là du film allait faire passer à l'arrière-plan les personnages de Ponyo et Sosuke. Ensuite, parce que ça risquait fortement de nous mettre en dehors des délais, de nous empêcher de livrer le film en temps et en heures pour sa distribution en salle. Il a donc accepté de supprimer cette partie.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

C'est pour consacrer d'avantage de temps à la production que vous avez démissionné du poste de président du studio Ghibli ?

Pour tout dire, le travail de PDG est très largement chargé de tâches ingrates, de tâches diverses en tout genre qui augmentent au fur et à mesure du temps, simplement parce que vous faites sans cesse connaissance avec de nouveaux contacts. A mener ce travail-là sérieusement, vous êtes complètement déconnecté du studio, et Hayao Miyazaki s'est mis en colère… Avec ce processus, on avait atteint une limite. C'est à ce moment-là que j'ai appris que monsieur Yoshino, le responsable le plus haut placé de la société Disney au Japon et notre interlocuteur depuis le début de notre collaboration avec eux, allait quitter Disney. Je me suis dit qu'il fallait absolument qu'il vienne prendre la direction des studios Ghibli. Je lui ai fait cette proposition, il a beaucoup hésité mais est finalement venu nous rejoindre. Je lui suis très reconnaissant, c'est pour moi une véritable libération qui me permet de revenir sur les lieux mêmes du travail, et c'est un retour qu'Hayao lui-même a accueilli avec beaucoup de joie.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Vous avez donc plein de projets à venir ?

Le travail sur lequel je me concentre actuellement est un projet de long métrage réalisé par un jeune réalisateur. Je ne peux pas vous en dire plus parce qu'on n'a pas encore fait d'annonce officielle. Hayao Miyazaki a également l'envie de réaliser encore au moins un autre film, et moi j'aimerais honorer une promesse en en réalisant un avec : Isao Takahata il s'agirait de son dernier long métrage.

Propos receuillis par Jean-Nicolas Berniche, mars 2009

 

Note d'Alex : Nous savons maintenant qu'il s'agit du film Arrietty et le petit monde des Chapadeurs, réalisé par Hiromasa Yonebayashi, qui sortira dans nos salles obscures le 12 janvier 2011. Le second film de Miyazaki pourrait quant à lui être Porco Rosso 2ème du nom et celui de Takahata : Le conte du coupeur de bambou.

 

 

Edit du 13/12/13 : Le film de Miyazaki dont il s'agit est en fait Le Vent de Lève qui sortira dans nos cinémas en janvier 2014 !

 

D'ailleurs en parlant d'Arrietty, le film possède désormais son affiche ainsi que sa bande-annonce française officielle que voici :

 

 

 

 

De plus, les productions  Wasabi Records ont le plaisir de vous annoncer la sortie du CD de la Bande Original du film, quelque jours avant la sortie en salle de ce dernier, à savoir le 5 janvier prochain ! Pour rappelle, la totalité de cette bande son a été réalisé par la chanteuse et harpiste bretonne : Cécile Corbel (j'ai d'ailleurs une interview d'elle aussi, mais on verra plus tard, celle de Miyazaki était déjà bien longue ^^ J'ai fais ce que j'ai pu en rajoutant quelques images mais bon).

 

Publié dans Dessin, Actu

Commenter cet article

Léo 27/03/2011 13:38



Alors bon courage :3


Et pour les couleurs, je vois pas de quoi tu parles



Alex 27/03/2011 13:44



xd



Léo 27/03/2011 12:21



Ouais je sais je crain x) J'aurais bien voulu commenter le reste , mais entre ta page de 12Kilomètres sur le Japon à lire en 6fois et tes 20pages de
couvertures de mangas, je savais pas ou doner de la tête :/ Enfin...  ça, c'est la théorie :3


Allez pond-nous un article sur PhoenixWright si y'a pas déjà ;3


Mouhaha puisse ces couleurs t'arracher la rétine x)



Alex 27/03/2011 13:32



C'est vrai que je suis pas un pro de la régularité au niveau de mes articles, mais en général ils sont tous assez longs x)


Pour les Alex's Monthly News, j'ai tout fais pour réduire la taille au maximum, en faisant des jolis tableaux bien structurés, et en regroupant 2 mois dans un seul article... le prochain devrait
arriver d'ici la fin de la semaine prochaine d'ailleurs x)


Pour l'article sur PW, j'y ai déjà pensé depuis longtemps, faut juste que je fasse une créa dessus avant.


Et, oui, merci pour les couleurs, très sympa de ta part '_'



Léo 26/03/2011 18:31



Mais dis-moi, c'est de moi que tu parles? xD



Alex 26/03/2011 21:49



Oui oui c'est de toi que je parle ^^ Mais depuis quand tu passes sur le blog, et qui plus est, laisse des commentaires sur des articles qui datent d'il y a 4 mois ? XD



fruity 01/12/2010 19:23



d'ailleurs, ton procahin article est prevu pour, environ, quand?



Alex 01/12/2010 20:25



J'ai quelques exos de maths à faire encore, normalement vers 21h/21h30 il est là ! Mais t'attends pas à un truc extraordinaire, ça sera trèèès rapide ! ^^



fruity 30/11/2010 18:03



lol xD


à la prochaine alors ^^



Alex 01/12/2010 12:09



A+ x)