Hayao Miyazaki : Génie de l'animation

Publié le

Après vous avoir présenté nombre de ses films, sans en avoir terminé d'ailleurs, il est temps pour moi de vous présenter ce réalisateur qui est à l'origine de ma fascination pour le pays du soleil levant, et plus particulièrement son cinéma d'animation. Homme unique en son genre bien que très discret, personnage féministe, humaniste, passionné d'aviation et amoureux de la nature, Hayao Miyazaki n'a pas fini de nous émerveiller. Voici donc une petit biographie histoire de vous retracer un peu le parcours de cet homme d'exception.

 

H A Y A O   M I Y A Z A K I   宮崎 駿

Hayao Miyazaki : Génie de l'animation

S A   J E U N E S S E

le 5 janvier 1941 (73 ans) à Tokyo au Japon, Hayao Miyazaki est tout d'abord un mangaka, puis deviendra réalisateur de films d'animation et cofondateur du célèbre studio Ghibli avec son acolyte Isao Takahata. Il est le deuxième d'une famille de quatre garçons (Arata, Yukata et Shirō), et sera marqué durant son enfance par le Japon dévasté lors de la seconde guerre mondiale, ce qui l'inspirera énormément dans ses films par la suite. Chose très important également pour son œuvre : son père était directeur de Miyazaki Airplane, une entreprise aéronautique qui produisait des pièces pour les célèbres avions de chasse Zero.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

La famille Miyazaki est assez nommade à cause de la guerre et Hayao connaîtra différentes écoles et restera marqué par ce climat. C'est lors de sa dernière année de lycée qu'il découvre Le Serpent Blanc (Hakuja Den), film d'ainmation réalisé par Taiji Yabushita et produit par les studios Toei, qui lui fait connaître une révélation. Il est également passionné du travail du mangaka Osamu Tezuka (Astroboy, Princesse Saphir). Il commence alors à dessiner avec acharnement et tente de créer son propre style.

Il devient ensuite étudiant à l'Université Gakushûin (où ont étudié entre autres Yukio Mishima et l'empereur Hirohito) de Tokyo en 1962 et rédige une thèse sur l'industrie japonaise, puis entreprend des recherches sur la littérature enfantine.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

 

S E S   D É B U T S   À   L A   T O E I

Après ses recherches, il trouve un travail en tant qu'intervalliste aux célèbres studios Toei (dont la premier film était le fameux Serpent Blanc). Après plusieurs mois, il se retrouve affecté à la série animée Ken, l'enfant loup, alors grande concurrente d'Astro le petit robot (de son idole Osamu Tezuka).

C'est alors que des conflits entre syndicats et dirigeants éclatent dans à la Toei. Miyazaki est alos nommé secrétaire en chef du syndicat des employés de la société en 1964 (dont Isao Takahata est le vice-président), chargé de défendre les revendications des animateurs. Le réalisateur rencontrera également Akemi Ota la même année, avec qui il se mariera en octobre 1966.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

Après ses quelques heurts, Miyazai entame une longue collaboration avec son ami Isao Takahata sur un premier projet (Hustle Punch), puis rejoindra en 1965 le projet du film Horus, Prince du Soleil de ce même Takahata. C'est à cette époque que le téléviseur fait sa grande apparition dans les foyers japonais, grâce aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964 notamment (et qui les organisera une nouvelle fois en 2020). Miyazaki voit alors là une grande chance de travailler sur un dernier long-métrage alors que les séries TV sont de plus en plus populaires.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

Il travaillera également pendant cette période sur Le Chat Botté (Wo Haita Neko, emblème du studio Toei) avec sa femme en tant qu'animateur-clé. Le film Horus, Prince du Soleil sortira finalement en salle le 21 juillet 1968, en pleine période de révoltes étudiantes au Japon (tout comme en France).

Miyazaki et sa femme donnent naissance à 2 fils : Gorô, aujourd'hui réalisateur au studio Ghibli (Les Contes de Terremer, La Colline aux Coquelicots), en 1967, puis Keisuke, aujourd'hui graveur sur bois reconnu au Japon, en 1969. La famille déménage alors à Tokorozawa, au nord-ouest de la capitale.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

 

A P R È S   T O E I   -   A V A N T   G H I B L I

En 1971, il quitte la Toei pour A-Pro pour rejoindre ses amis Isao Takahta et Yôichi Kotabe. C'est pendant cette année qu'il fait son premier voyage à l'étranger, en Suède, pour essayer d'obtenir les droits de Fifi Brindacier. Leur démarche échoue, mais les paysages de Scandinavie influenceront énormément l'imaginaire de Miyazaki, notamment dans Kiki la petite sorcière.

Les trois amis réalisent alors des épisodes de la série Lupin III, qui marquera le réalisateur, ainsi que le court-métrage Panda Petit Panda (Panda Kopanda), ainsi que sa suite en 1973, dont le trait rond et jovial augure le célèbre Totoro, et dont l'héroïne, Mimiko, ressemble étrangement à la fameuse Fifi dont les droits leur ont été refusés.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

En 1973, le trio quitte A-Pro pour Zuiyo Pictures, filiale de Nippon Animation (connu en France pour les séries Maya l'abeille et Tom Sawyer). Ils travaillent alors pendant environ cinq ans sur des séries inspirées de romans occidentaux (et pour la plupart distribuées en France), dont la plus célèbres est certainement Heidi, la petite fille des Alpes, dont Takahata est le réalisateur et Miyazaki le concepteur scénique. Ce dernier a d'ailleurs effectué un voyage en Suisse pour s'inspirer des paysages alpins et nourrir son imaginaire.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

Il part ensuite en Italie et en Argentine pour préparer la série Marco. Voyages dont il s'inspirera ensuite beaucoup lors de la réalisation du très humoristique Porco Rosso en 1992. En 1978, il est promut au rang de réalisateur par la Nippon Animation, et se hâte à la réalisation de 26 épisodes de la série Conan, le fils du futur, dans lequel il traitera des thèmes chers à sa filmographie future, comme le monde post-apocalyptique, l'écologie ou encore l'aviation. C'est d'ailleurs dans cette série qu'il réalise ses premières machines volantes animées.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

La même année, un jeune reporter, Toshio Suzuki, prendra contact avec Takahata puis Miyazaki afin d'écrire un article sur Horus, Prince du Soleil pour la magazine Animage. Cette rencontre marquera à jamais les réalisateurs, puisque ce même reporter deviendra un de leur meilleur amis, puis par la suite producteur en chef du Studio Ghibli.

En 1979, Miyazaki rejoint la TMS (Tokyo Movie Shinsha), et réalise son tout premier long-métrage : Le Château de Cagliostro (Rupan Sansei : Kariosutoro no Shiro), inspiré du personnage de Lupin III, dont il s'occupe de quelques épisodes de la série chez Telecom Animation Film.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

 

P R E M I E R   S U C C È S   E T   A N N É E S   G H I B L I

En 1982, au chômage, Miyazaki commence à écrire un manga épique, qu'il n'achèvera qu'après une douzaine d'années, en 1994. Il s'agit de ce qui deviendra ensuite un énorme tremplin pour sa carrière de réalisateur : Nausicaä de la vallée du vent (Kaze no Tani no Nausicaä). Le manga remporte un certain succès à sa publication (dans le fameux magazine Animage) et une adaptation animée est pressentie. C'est alors qu'il se lance dans ce projet en mai 1983 au sein du studio Topcraft, avec l'aide précieuse de son ami Toshio Suzuki. C'est également cette même année que le réalisateur perd sa mère, à l'âge de 71 ans, après une longue lutte contre la tuberculose, autre sujet récurrent dans toute son œuvre.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

Miyazaki étant très exigeant au  niveau de la qualité, la production prend du retard. Toshio Suzuki décide donc d'engager de nouveaux animateurs. C'est alors qu'il fait la connaissance du jeune Hideaki Anno, qui travaillera sur une des scènes les plus importantes du film, et restera très proche du réalisateur avant de créer sa propre série mondialement connue : Neon Genesis Evangelion.

Lors de la sortie en salles le 11 mars 1984, et grâce à l'action de la société publicitaire (Hakuhōdo) dans laquelle travaille Shirô, le frère cadet de Miyazaki, le succès est immédiat et de longues files d'attente se forment devant les cinémas du pays. Le film défraye alors la chronique et marque le début d'un succès encore d'actualité.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

Le succès de Nausicaä va finalement permettre à Miyazaki et Takahata de réaliser un désir depuis longtemps réfléchi : créer le studio Ghibli (du nom d'un vent chaud du sud, et d'un avion italien de l'ingénieur Caproni), 1985. Commence alors la production du premier film du studio, après un voyage du Pays de Galles de Miyazaki : Le Château dans le Ciel (Tenku no Shiro no Rapyuta). Miyazaki continue également de travailler sur des séries comme Sherlock Holmes ou encore le Chien des Baskervilles.

La création du studio Ghibli confirme le souhait de Miyazaki (et Takahata) et se concentrer principalement et quasi-uniquement sur des longs métrages, préférent la qualité à la quantité. C'est avec ce désir de privilégier des méthodes traditionnelles d'une qualité exceptionnelle qu'il réalisera ce qui est considéré aujourd'hui comme le meilleur de l'animation. C'est donc dans cette atmosphère que sort le Château dans le Ciel en 1986.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

C'est deux ans plus tard, en 1988, que Miyazaki réalise un nouveau coup de maître avec son acolyte Takahata, avec une sortie simultanée de deux chefs d'œuvre, et sans doute leurs films les plus célèbres aujourd'hui : Mon Voisin Totoro (Tonari no Totoro) et Le Tombeau des Lucioles (Hotaru no Haka). Cependant, les deux projets sont d'abord refusés par les producteurs de la Tokuma Shoten (dont le studio Ghibli est une filiale), et c'est seulement après le soutien de l'écrivain Akiyuki Nosaka, auteur de la nouvelle dont est inspirée Le Tombeau des Lucioles, que la réalisation des deux films peut commencer.

Les deux films connaissent un succès fulgurant, l'un pour sa jovialité et son éloge de la nature, l'autre pour sa gravité et son réquisitoire contre la guerre. Succès tel qu'il est difficile aujourd'hui de croiser un japonais qui ne connaissent pas le générique de Totoro, devenu l'hymne national des maternelles nippones. Le personnage magique de Totoro est également devenu l'emblème du studio.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

En août 1989 sort sur les écrans Kiki la petite sorcière (Majo no Takkyubin), véritable succès se classant en première place du box-office nippon pour cette année, avec plus de 2,6 millions de spectateurs. Le studio connait néanmoins quelques difficultés financières et Miyazaki, avec son ami Suzuki devenu producteur en chef du studio, décide d'embaucher ses employés avec un salaire fixe, plutôt que de les payer à la pièce, ce mode de fonctionnement ne suffisant plus étant donné la qualité de leur travail.

En 1992, Miyazaki réalise Porco Rosso (Kurenai no Buta), ainsi que des courts-métrages tel On Your Mark, diffusé en première partie au cinéma. Takahata continue également de réaliser des succès comme Pompoko en 1994. Le premier film d'un nouveau réalisateur voit également le jour : Si tu tend l'oreille (Mimi wo Sumaseba) de Yoshifumi Kondô.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

 

S U C C È S   I N T E R N A T I O N A L

C'est en 1997 que le studi connaît sa consécration au Japon, avec Princesse Mononoké, qui est, à sa sortie, devenu le plus gros succès cinématographique de tous les temps au  Japon. Il en sera de même lors de sa sortie en VHS. C'est alors que Miyazaki est remarqué et acclamé par la critique de manière unanime et internationale.

C'est à cette époque que le studio Disney et la compagnie de production Tokuma Shoten dont fait partie le studio Ghibli signent un accord afin de distribuer ses films dans le monde entier. Ainsi le studio Ghibli va connaître le rayonnement mondial qu'on lui connait aujourd'hui.

Cependant, Princesse Mononoké est pressentie comme le dernier films de Miyazaki, au plus grand désespoir des admirateurs. En effet, le maître se retire en 1998 pour se consacrer à d'autres activités. Seulement, celui qui était perçu comme son successeur, Yoshifumi Kondô (Si tu tend l'oreille), décède subitement le 16 janvier 1999, obligeant Miyazaki à revenir au studio en tant que chef du service.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

C'est ainsi qu'il se lance dans un nouveau projet, qui sera son plus grand succès : Le Voyage de Chihiro (Sen to Chihiro no Kamikakushi), dont le personnage principal est inspiré de la fille d'un de ses amis. Véritable triomphe, Le Voyage de Chihiro, sorti en 2001, est le film de tous les records. En effet, il a dépassé Princesse Mononoké et Titanic au sommet du box-office, succès encore jamais égalé, avec plus de 23 millions de spectateurs au Japon. Il permet aussi à Miyazaki d'obtenir une reconnaissance à l'échelle mondiale, en remportant l'Ours d'Or du meilleur film de la Berlinale et l'Oscar du meilleur film d'animation entre autres.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

La même année est inauguré le très convoité Musée Ghibli à Mitaka (ouest de Tokyo), replongeant les visiteurs dans l'univers fantastique du studio. Ensuite, en 2004, Miyazaki crée un nouveau raz-de-marée au Japon et à travers le monde avec Le Château Ambulant (Hauru no Ugoku Shiro) et ses 14 millions de spectateurs. Les films du studio et particulièrement de Miyazaki déplacent alors des millions de personnes et créent un véritable phénomène de société.

Nouvelle consécration en 2005 : le réalisateur est récompensé par un Lion d'Or pour l'ensemble de sa carrière lors de la Mostra de Venise, faisant de lui un personnage reconnu et respecté dans le monde du cinéma.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

Enfin, en 2008, c'est Ponyo sur la falaise (Gake no Ue no Ponyo) qui sort de l'imaginaire de Miyazaki, nouveau succès mondial, particulièrement aux États-Unis où il est acclamé. Cependant le réalisateur vieilli, du haut de ses 73 ans, il assure ne plus pouvoir réaliser de films comme il le faisait auparavent, et qu'il lui faudrait au moins 6 ou 7 ans pour en faire un nouveau. Ainsi, il annonce officiellement sa retraite en septembre 2013, après 5 longues années de travail sur ce qui s'avère être son dernier chef d'œuvre : Le Vent se Lève.

Hayao Miyazaki : Génie de l'animationHayao Miyazaki : Génie de l'animation

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Alethios 05/06/2010 12:31



Bel article, monsieur a beaucoup de goût ^^


(c'est marrant sur la photo, il a un faux air de Morgan Freeman japanisé - pardon c'est moi qui pense tout haut...)


Pour ma part, Château Ambulant prem's !


Et si je puis permettre un ajout au premier commentaire de l'article, le royaume des chats est bien des studios Ghibli mais pas de Miyazaki. Il reste excellent malgré tout (surtout pour le
Baron
Humbert Von Gikkingen)


Bon allez cette fois j'arrête de t'embêter ^^



Alex 05/06/2010 15:07



Pour la ressemblance avec Freeman, j'y avais pas pensé, faut avoir l'idée de faire le rapprochement, mais tout bien réfléchi c'est vrai que ça fait un peu ça ^^


Le Château ambulant, c'est le premier que j'ai vu, j'ai été envouté alors j'ai passé mes vacances à regarder tous les films de Miyazaki xD


Le Royaume des Chats je l'ai pas vu, faudrai peut-être que je m'y mette *_*


Je mets un petit lien vers ton blog sur la droite comme il est sympa ^^



nekoyasha 02/05/2010 18:13



raaaaaaaah!!!


je l'adore!!!


tous ses films sont trooooooooooop bien ^^


mais... tu n'as même pas cité le Royaume des Chats!!!!!!!!


Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnn



Alex 02/05/2010 20:13



Je l'ai pas regardé ^^


Je ferais un petit topo dessus si j'ai le temps de le voir en streaming ;)